Slow season

Quand :
13 juin 2013 - 12:00 – 14 août 2013 - 19:00
Où :
La Criée, centre d'art contemporain
Place Honoré Commeurec
35000 Rennes
France
Contact :
Accueil
+33 (0)2 23 62 25 10
Slow season  @ La Criée, centre d'art contemporain | Rennes | Bretagne | France
A La Criée, centre d'art contemporain

 

Pour Slow Season (Calme plat), leur première exposition personnelle en France, les Mahony, collectif d’artistes autrichien fondé en 2002, propose une variation autour de l’absence.
Slow Season s’inspire du contexte dans lequel elle prend place : La Criée, son histoire, son espace, son emplacement – un centre d’art dans un ancien marché aux poissons – ; les figures tutélaires des héros d’Homère et de Joyce.
L’exposition se construit autour d’une une suite d’œuvres et d’indices qui se répondent les uns les autres et dont l’assemblage forme les bribes d’une histoire, ou plutôt de plusieurs histoires possibles.
Ainsi, pénétrant dans l’espace d’exposition, le visiteur fait face à la reproduction en grand format d’une photographie d’archive des halles datant des années 1920, repeinte à la main (Slow Season, 2013). Cette œuvre interroge le rapport à l’espace, au bâti et à l’histoire. Écho direct de l’espace de La Criée, elle fait de celui-ci un protagoniste à part entière du scénario de l’exposition.
De même, Meeting Of The Waters (2013) figure le plan d’un jardin public de Dublin où se déroule une partie du dixième chapitre de l’Ulysse de Joyce. Lui répond Swansong (2013), citation tirée du même chapitre.
Cet ancrage littéraire se double d’une grande attention portée aux complexités de la société contemporaine. À cet effet, les Mahony s’intéressent à des objets qui canalisent des conflits et dont ils s’attachent à démontrer le statut contradictoire, qu’il s’agisse d’objets issus de la production de masse ou d’objets archéologiques traités et estimés à la fois comme des marchandises et comme des porteurs de sens. Pour le collectif, ces objets, qui circulent dans le cadre d’un marché mondialisé, sont en eux-mêmes une expression de la culture matérialiste contemporaine. Ainsi, l’installation Gum-Paste Incident (2011), fait référence à une statuette Maya dont l’authenticité a été récemment débattue lors de son passage en vente publique, mettant en question sa valeur d’objet (d’art), et révélant les conflits de pouvoir entre la vieille Europe et les ‘autres mondes’.
L’équilibre de l’exposition Slow Season tient dans ce subtil mélange du poétique et du politique. La figure de l’arpenteur y est centrale, qu’il s’agisse du flâneur – de Leopold Bloom à Walter Benjamin – ou du voyageur au long cours  – d’Ulysse à Ernest Shackleton.

Commissariat : Sophie Kaplan

Vernissage : jeudi 13 juin à 18h30

Préparez votre visite

 

Visuel : Mahony, Growing absence, 2010, From Caruso Inverso, impression jet d'encre sur papier, 39,80 x 50 cm, Courtesy Mahony et Galerie Emanuel Layr