Le bâtiment

Abordant un tournant dans son histoire, le Frac Bretagne s’installe à Rennes en 2012, dans un bâtiment construit à sa mesure : doté d’espaces d’exposition, de médiation, de documentation et de conservation, cet outil permet au Frac Bretagne de donner une meilleure visibilité à la collection et de développer sa mission de diffusion sur l’ensemble du territoire.

 Cabinet d’architecture : Studio Odile Decq

 

Le projet architectural

Le bâtiment s’étend sur 5 000 m² : 1 000 m² dédiés aux espaces de conservation et ateliers techniques, 1 000 m² pour les trois galeries d’exposition (500 m², 360 m² et 140 m²), 400 m² pour le service documentation, 200 m² pour le service éducatif, 500 m² répartis entre l’accueil et la salle de conférence. L’ensemble de l’édifice est construit en matériaux bruts traités en surface. A l’extérieur : du béton architectonique anthracite, de l’inox noir et un vitrage avec un dégradé du noir vers le transparent. A l’intérieur : du béton architectonique gris clair, de l’inox noir, de la laque rouge et du béton lissé clair. Budget global : 18,3 M€ . Conseil régional de Bretagne : 60 % . État : 30 % . Ville de Rennes : 10 %.

L'historique du projet

Créé en 1981, le Frac Bretagne s’installe en 1986 à Châteaugiron, au sud-est de Rennes, dans les locaux d’une ancienne école. Le fonds s’y développe et enrichit sa collection. En 2001, la création d’un nouveau bâtiment devient nécessaire car le site de Châteaugiron, trop exigu, n’est pas adapté à l’exercice de ses missions et ne permet pas au Frac Bretagne d’envisager son évolution dans de bonnes conditions. Ce projet coïncide avec l’ambition des Frac dits « de nouvelle génération » qui visent à valoriser leur rôle urbain, attirer de nouveaux publics, accroître leur efficacité technique et assumer une plus grande responsabilité scientifique. En 2002, le Conseil régional de Bretagne, le ministère de la Culture et de la Communication et la Ville de Rennes décident de doter le Frac Bretagne d’une nouvelle implantation. Le programme architectural affirme le Frac Bretagne comme un lieu de découverte et d’échange permanents largement ouvert au public. En avril 2004, le Conseil régional de Bretagne, maître d’ouvrage, lance un avis d’appel public à la concurrence pour le choix de la maîtrise d’œuvre. Ce concours international d’architecture reçoit 142 projets d’équipes françaises et étrangères. Quatre agences sont retenues. En mars 2005, l’équipe d’Odile Decq remporte le concours pour la construction du nouveau bâtiment. Le Fonds régional d’art contemporain Bretagne sera le premier en France à inaugurer son bâtiment dit de « nouvelle génération » en juillet 2012, avant les Frac Centre, Provence-Alpes-Côte d’Azur, Franche-Comté, Nord-Pas de Calais, et Aquitaine.

 

Attention : la prise d’images du bâtiment est autorisée pour le seul usage privé.
Avant toute prise de vue ou tournage à des fins de diffusion publique, commerciales ou non, merci de bien vouloir contacter le service communication du Frac Bretagne.


© Odile Decq / ADAGP, Paris
Crédit photo : Roland Halbe / Région Bretagne


 

Logo Vitra

Le bâtiment du Frac Bretagne a été aménagé avec le soutien de Vitra et de Formes nouvelles