Les rendez-vous

janvier 2015 – mars 2019

Jan
17
sam
Welcome to America @ L'Imagerie
Jan 17 - 15:00 – Mar 21 - 18:30
Welcome to America @ L'Imagerie | Lannion | Bretagne | France

 

Partant de la thématique annuelle de L’imagerie, «L’Amérique», cette exposition puise dans la collection du Frac Bretagne un choix d’œuvres parmi les artistes originaires d’Amérique du Nord, ou y travaillant. Au-delà du caractère géographique du propos, il émerge de cette sélection des enjeux communs à plusieurs générations.
L’exposition s’ouvre sur un clin d’œil à Raymond Hains, figure majeure de la collection du Frac Bretagne. Attaché aux jeux de langage, aux associations insolites de mots et d’images, l’artiste se plaisait à brouiller les pistes, à jouer l’incongru. Conlie, Voie de la liberté s’invite ainsi dans cet accrochage comme le km zéro de ce périple vers l’ouest mythique, le point de départ humoristique, hommage à l’Amérique libératrice.
Un pied posé sur ce continent et la découverte s’engage par l’évocation d’un gratte-ciel, comme évidence de la vie urbaine outre-Atlantique (Seton Smith).
La première salle d’exposition aborde le contexte socio-politique d’une Amérique forte de contrastes, entre les promesses frauduleuses de l’ « Entertainment » télévisuel (John Miller) et la quête de liberté d’expression (Guy de Cointet, Michael Patterson-Carver, Harrell Fletcher) ; entre le schéma du pouvoir dominant (Robert Morris, Martha Rosler) et la cruelle misère sociale des minorités (Jacob Holdt). Les artistes expriment leur engagement et leur regard critique en exploitant les multiples potentialités de la vidéo, de la photographie, du dessin et de la peinture.
La deuxième salle propose un regard sur l’héritage formel des mouvements d’art minimal et conceptuel développés aux Etats-Unis dans les années 60 et 70. Figures
confirmées (Richard Artschwager, Robert Smithson, Mel Bochner, Iain Baxter&, Ian Wallace, Michael Snow, David Diao) et artistes plus jeunes (Joachim Koester, Aurélien Mole) se rencontrent sur le terrain de l’emprunt, de l’inspiration ou de l’hommage.
De ce parcours américain, il résulte une grande diversité de propos et de pratiques, à l’échelle du pays et à l’image d’une collection dont elle constitue un enjeu majeur.
Vernissage le samedi 17 janvier 2015 à 18h

Ouvert du mardi au samedi, de 15h à 18h30.
Le jeudi : de 10h30 à 12h30 et de 15h à 18h30.

Préparez votre visite
Télécharger le journal de l’exposition

Téléchargez le communiqué de presse

 

Fév
24
mar
Malick Sidibé, Studio Malick @ 50 gares en Bretagne et à Paris-Montparnasse
Fév 24 - 8:00 – Mai 25 - 20:00
Malick Sidibé, Studio Malick @ 50 gares en Bretagne et à Paris-Montparnasse

Voyagez, prenez l’art !

Du 24 février au 25 mai 2015, le Conseil régional de Bretagne , SNCF Gares & Connexions et le Frac Bretagne vous proposent de découvrir 30 photographies de l’œuvre de Malick Sidibé, Studio Malick dans une cinquantaine de gares en Bretagne et à Paris Montparnasse.
En juillet 2006, Malick Sidibé répond à l’invitation du Centre d’art GwinZegal. Trois semaines durant, il déplace et installe son studio photographique itinérant dans plusieurs lieux en Bretagne : dans les locaux de l’ancienne perception et à la plage du Palus à Plouha, à la bibliothèque du Faouët et au Bathyscaphe à Pommerit-le-Vicomte.
L’aménagement est semblable au studio que le photographe a ouvert à Bamako plus de trente ans auparavant : quelques chaises, un fauteuil, deux projecteurs situés de chaque côté du tissu qui sert de décor de fond et, sur son trépied, le Rollei que le photographe utilise quotidiennement au Mali.
La première journée est calme. La foule ne se presse pas. Mais très vite, après quelques échanges avec le photographe, la timidité fait place à la curiosité et à la bonhomie. Le bouche-à-oreille fonctionne et, au bout de trois semaines, il faut refuser du monde. Jeunes ou moins jeunes, résidents ou vacanciers, seul ou en famille, toutes et tous se prêtent au jeu pour, au final, composer le portrait d’une communauté dans toute sa diversité.
Au total, 80 portraits sont réalisés et en mai 2007, l’œuvre entre dans la collection du Frac Bretagne.

Découvrez le site de l’opération en cliquant ici
Téléchargez le communiqué de presse

Juin
20
sam
Par quatre chemins @ Musée d'art et d'histoire
Juin 20 - 10:00 – Oct 18 - 18:00
Par quatre chemins @ Musée d'art et d'histoire | Saint-Brieuc | Bretagne | France

 

L’exposition Par quatre chemins propose un parcours à la découverte de quatre univers artistiques singuliers, issus de la scène bretonne. D’un premier abord assez éclectique, cette sélection témoigne d’une richesse et d’une vivacité de création commune. Un regard attentif permet de déceler quelques chemins de traverse les reliant, d’inspiration réelle ou fictionnelle, scientifique ou portant sur un certain état du monde. 
Le travail de Samir Mougas se situe à la croisée de la peinture et de la sculpture, où volumes et couleurs tiennent une place de choix. Générateur de figures abstraites, l’artiste puise son vocabulaire plastique dans le domaine industriel, dans l’imagerie populaire comme dans la littérature. Épurées ou détournées, dessaisies de leur contexte initial, ces formes devenues sculptures ou objets muraux occupent une nouvelle place vacante que le visiteur pourra investir de sa propre histoire. Si les figures dessinées par l’artiste ont une origine bien précise et un ancrage dans le réel, leur reconnaissance par le spectateur ne constitue pas l’ambition majeure de l’œuvre. Le titre retenu ne revêt pas davantage un rôle d’indice quant à une interprétation dirigée ; il ouvre une autre voie vers la coexistence des signes. Son travail, en ce sens, s’apparente à « l’œuvre ouverte », notion développée en 1962 par l’essayiste Umberto Eco. Une œuvre plurielle, « un message fondamentalement ambigu », une réserve inépuisable de significations, une matière inachevée, une constellation infinie.
La pratique de Nikolas Fouré se nourrit des valeurs de la répétition et de l’amplitude des variations. Mêlant monde vivant et technologie, l’artiste base son travail sur le dessin, qu’il peut décliner en volume, en composition performative ou en installation. Il répète des actions simples (empreinte d’un tampon encreur, suite de traits de crayon, assemblage de modules géométriques), jusqu’à épuisement du support et saturation de l’espace, provocant le renversement des repères et les jeux de nuances. Toujours identiques mais jamais tout à fait semblables, les motifs répétés, manuscrits ou manufacturés, admettent une dimension aléatoire qui ouvre
sur une forme sensible de récit. L’énergie du labeur prend ainsi une valeur légère et poétique quand la rigueur du geste fait place à l’harmonie du rythme et l’équilibre du tout. De ces protocoles de travail que l’artiste s’impose, naît un rapport étiré au temps que le spectateur saisit à son tour au fur et à mesure de la perception fine de l’œuvre.
Le travail d’Angélique Lecaille s’impose par ses proportions, paradoxalement en contraste avec son médium de prédilection, le dessin. Couvrant de grandes surfaces à la mine de plomb, elle fait exister un univers que l’on ne saurait assurément situer géographiquement, entre récit d’anticipation et restitution d’un passé historique, dont la précision et la justesse du tracé laissent cependant croire à une possible vraisemblance. Les formes sculpturales en bois sablé ou brûlé, semblant tout droit extraites de ses dessins, pourraient aussi attester de la véracité de ce paysage étrange et singulier, si ce n’est ce choix du noir, contrasté et nuancé à l’infini, qui opère une distance entre le spectateur et l’oeuvre. Cette densité du noir, maîtrisé et dompté, irradié par la lumière, relève d’une virtuosité de la technique, synthétisée dans la grande précision de ses sujets, des paysages saisissants, tourmentés, où les éléments semblent se déchaîner, et où la figure humaine paraît à jamais absente.
Le terrain de travail de Benoît Laffiché est à l’échelle de la planète entière. Parcourant divers territoires de par le monde, il voyage à la rencontre des habitants du « village global » et tente de comprendre les enjeux de la mondialisation, les problématiques liées à l’époque postcoloniale, les contrastes nord/sud. Ni documentaires, ni reportages, ses films témoignent de l’altérité et prennent pour sujets les mouvements migratoires, l’économie, à l’aune du système géopolitique contemporain. Après de longs mois de recherche et de rencontres successives, d’intégration dans le quotidien d’un groupe d’hommes et de femmes, l’artiste transmet l’histoire de territoires singuliers, qui cristallisent en leur sein des enjeux majeurs liés à l’espace et au temps. Soucieux du rendu en images de ses réflexions, l’artiste s’attache à une mise en forme artistique respectueuse du sujet. La modalité de présentation en exposition instaure une distance avec le réel et permet au spectateur d’opérer son propre montage en se déplaçant dans l’espace.
Exposition du 20 juin au 18 octobre 2015 au musée d’art et d’histoire de Saint-Brieuc

Par quatre chemins est une exposition organisée par le Frac Bretagne en partenariat avec le musée d’art et d’histoire de Saint-Brieuc. Avec le soutien de l’École des Beaux-arts Émile Daubé. Et le concours de la Galerie Mélanie Rio, Nantes-Paris, qui représente Angélique Lecaille.

Vernissage le vendredi 19 juin à 18h

Préparez votre visite
léchargez le communiqué de presse

Téléchargez le dossier de presse
Téléchargez le journal de l’exposition

HORAIRES D’OUVERTURE :

Du mardi au samedi de 10h à 18h
Le dimanche et les jours fériés de 14h à 18h

ENTRÉE LIBRE

Pendant la durée de l’exposition, Documents d’artistes Bretagne vous propose de consulter une documentation en ligne sur les artistes de l’exposition. Un ordinateur pour la consultation du site ddab.org est à disposition au musée.
Documents d’Artistes Bretagne (DD’AB) édite en ligne des dossiers réalisés avec des artistes visuels vivant en Bretagne.

RENDEZ-VOUS AUTOUR DE L’EXPOSITION :

VISITES GUIDÉES À 16H
Tous les samedis du 1er juillet au 31 août
samedis 27 juin, 26 septembre et 17 octobre
VISITE SANDWICH
Jeudi 8 octobre à 12H30
VISITES ACCESSIBLES (dates à confirmer)
Visite accessible aux personnes malentendantes et sourdes (boucles et interprète LSF)
Visite accessible aux personnes malvoyantes et aveugles
ATELIERS D’ÉTÉ POUR LES 7-12 ANS
Tous les jeudis du 14 juillet au 15 août de 14h à 16h
Programme disponible sur demande à l’accueil du musée
Inscription obligatoire

LES P’TITS LECTEURS AU MUSÉE
EN PARTENARIAT AVEC LES BIBLIOTHÈQUES MUNICIPALES
Samedi 25 juillet de 10h30 à 13h30 : installation de la Bibliambule en partenariat avec la Villa Rohannec’h – Conseil Départemental des Côtes d’Armor
Samedi 29 août de 15h à 18h

Jan
19
sam
Un bout de chemin… @ L'Imagerie
Jan 19 - 15:00 – Mar 30 - 15:30
Un bout de chemin... @ L'Imagerie

 

Geneviève Asse, Nina Childress, François Dilasser,
Nicolas Fédorenko, Anne-Marie Filaire, Hamish Fulton,
Raymond Hains, Bertrand Lavier, Claire Lucas,
Tony Matelli, Jean-Marc Nicolas, Nils-Udo, Guy Prévost, Thomas Ruff, Yvan Salomone, Sarkis, Gérard Schlosser,
Sigurdur Arni Sigurdsson, Jacques Villeglé

Exposition du 19 janvier au 30 mars 2019 à L’Imagerie, Lannion

Le Frac Bretagne et L’Imagerie ont conçu ensemble une exposition originale pour célébrer le quarantième anniversaire de la galerie.
Sont conviées les œuvres de la collection du Frac Bretagne qui ont marqué depuis la fin des années 80 les rendez-vous bisannuels proposés par les deux partenaires.

+ Plus d’informations sur l’exposition

MARDI 22 JANVIER |17H30
Visite découverte pour les enseignants


ENTRÉE LIBRE
du mardi au samedi de 15h à 18h30
le jeudi de 10h30 à 12h30 et de 15h à 18h30

L’Imagerie
19 rue Jean Savidan
22300 Lannion
tél. /fax +33 (0)2 96 46 57 25
galerie.imagerie@orange.fr
+ Accédez au site de L’Imagerie

 

Mar
30
sam
Des mots et des choses
Mar 30 - 12:00 – Mai 26 - 19:00
Des mots et des choses

Dans le cadre de la
biennale Exemplaires –
Formes et pratiques de l’édition

en partenariat avec l’EESAB-site de Rennes

À partir d’une trentaine d’œuvres issues de la collection du Frac Bretagne, réparties en six thématiques le livre muet , le livre exposé, la peinture catalogue, quand le mot s’expose, quand le mot devient chose, quand les mots deviennent monde, l’exposition Des mots et des choses célébrera la rencontre entre le langage et les images.

Vernissage le vendredi 29 mars à 18h

Commissariat : Marjolaine Lévy

RENDEZ-VOUS AUTOUR DE L’EXPOSITION

CHAQUE SAMEDI ET DIMANCHE | 16H
CHAQUE JOUR PENDANT LES VACANCES SCOLAIRES | 16H
Visite commentée gratuite sur présentation du billet d’entrée

JEUDI 28, VENDREDI 29 ET SAMEDI 30 MARS
Colloque international à l’occasion de la biennale Exemplaires – Formes et pratiques de l’édition
Amphithéâtre Donzelot (Université de Rennes 1)
6 rue Kléber 35000 Rennes
+ Plus d’informations

SAMEDI 30 MARS | 16H30
Visite découverte gratuite pour les habitants du quartier Villejean-Beauregard
+ Plus d’informations

JEUDI 4 AVRIL | 16H et 18H
Atelier d’écriture pour adultes mené par les étudiants de l’Université Rennes 2 à partir de la collection de livres d’artistes exposés pendant la Biennale Exemplaires.
+ Plus d’informations

SAMEDI 6 AVRIL | 16H
Visite commentée de 16h traduite en Langue des signes française
+ Plus d’informations

DIMANCHE 7 AVRIL | 17H30
Projection de La Bataille d’Alger, un film dans l’Histoire de Malek Bensmaïl
+ Plus d’informations

JEUDI 25 AVRIL | 18H
Projection de Déjà le sang de mai ensemençait novembre du réalisateur René Vautier
+ Plus d’informations

VENDREDI 26 AVRIL | 17H30
Visite descriptive
+ Plus d’informations

SAMEDI 18 MAI | 20H
Nuit européenne des musées 2019
+ Plus d’informations

MERCREDI 22 MAI | 15H-15H45
Tournez les pages
spécial Exemplaires-formes et pratiques de l’édition
+ Plus d’informations

 


+ Plus d’informations sur l’exposition
+ Préparez votre visite au Frac Bretagne, Rennes
+ Accédez au site de la Biennale Exemplaires

Collection. La composante Peintures
Mar 30 - 14:00 – Mai 26 - 19:00
Collection. La composante Peintures

 

John M. Armleder, Silvia Bächli, Martin Barré,
Yves Bélorgey, Christian Bonnefoi, Stéphane Bordarier, Miriam Cahn, Alan Charlton, David Diao, Noël Dolla,
Jean-François Dubreuil, Esther Ferrer, Hreinn Fridfinsson, Bernard Frize, Simon Hantaï, Hessie, Gottfried Honegger, Jim Isermann, Shirley Jaffe, Peter Joseph, Julije Knifer,
Imi Knoebel, Karolina Krasouli, Robert Mangold,
Vera Molnar, Richard Monnier, Olivier Mosset,
Maria Nordman, Michel Parmentier, François Perrodin, Bernard Piffaretti, Guillaume Pinard, Pascal Pinaud,
Bruno Rousselot, Hassan Sharif, Paul Van der Eerden, Claude Viallat, Ian Wallace

 

 

Comme toute exposition réalisée à partir d’une collection, d’un étant-donné, Collection. La composante Peintures opère un prélèvement. À partir de celui-ci, cinq « rapprochements » sont élaborés sans autre ambition que de relire a posteriori et donner à voir les raisons pour lesquelles ces œuvres ont été choisies pour figurer dans l’un des ensembles importants du Frac Bretagne.

Vernissage le vendredi 29 mars à 18h

+ Plus d’informations

RENDEZ-VOUS AUTOUR DE L’EXPOSITION

CHAQUE SAMEDI ET DIMANCHE | 16H
CHAQUE JOUR PENDANT LES VACANCES SCOLAIRES | 16H

Visite accompagnée gratuite sur présentation du billet d’entrée

SAMEDI 30 MARS | 16H30
Visite découverte gratuite pour les habitants du quartier Villejean-Beauregard
+ Plus d’informations

CHAQUE WEEK-END | 17H (sauf les 27 et 28 avril)
Projection de Sans titre (La ville la nuit) d’Ane Hjort Guttu
Gratuit sur présentation du billet d’entrée
+ Plus d’informations

MERCREDI 3 AVRIL | 18H
Conférence sur l’architecture contemporaine avec Didier Favreau

SAMEDI 6 AVRIL | 16H
La visite commentée de 16h est traduite en Langue des signes française
+ Plus d’informations

VENDREDI 26 AVRIL | 17H30
Visite descriptive
+ Plus d’informations

SAMEDI 27 ET DIMANCHE 28 AVRIL | 12H
L’Art du week-end
50 événements d’art contemporain en Bretagne

SAMEDI 27 AVRIL | 17H
Projection en avant-première de La nuit qui vient de Bruno di Rosa
En présence de l’artiste

DIMANCHE 28 AVRIL | 17H
Projection de La nuit qui vient de Bruno di Rosa

SAMEDI 18 MAI | 20H
Nuit des musées 2019

+ Préparez votre visite au Frac Bretagne, Rennes