Chargement Évènements
Cet évènement est passé

Un programme de 4 films d’animation

Il n’y a plus de saisons au Frac Bretagne ! L’artiste Thomas Teurlai a inventé une machine spectaculaire qui fait pousser des plantes nuit et jour. Heureusement cette séance de cinéma, pour la Fête du court métrage, remet les choses en ordre avec quatre courts films d’animation consacrés au printemps, à l’été, à l’automne et à l’hiver.

 

Un carré pour la biodiversité de Morgane Boullier, Production CPIE du Périgord, 2015, 6 min

Une petite fille, Chloé, découvre la richesse insoupçonnée de la biodiversité de son jardin : fleurs, papillons… Mais soudain, un horrible monstre à moteur vient tout détruire…

 

Boriya de Sung Ah Min, Production Marmitafilms, 2019, 17 min

Un été, dans la campagne coréenne. Bori, une fillette de sept ans, s’ennuie dans la ferme familiale. Tout le monde est occupé, sauf elle, car c’est la saison des récoltes. Elle cherche désespérément quelqu’un avec qui jouer. Mais rien ne se passe comme elle l’avait imaginé.

 

Lístek de Aliona Baranova, Production University of Tomas, 2020, 6 min

Un énorme marin reçoit une feuille d’automne d’une petite fille. Cela lui rappelle sa maison. Depuis combien de temps n’y est-il pas allé ? Il court à la rencontre de ses vieux parents. Qu’y trouvera-t-il ?

 

Mishou de Milen Vitanov, Production Milen Vitanov, 2020, 8 min

Les vies de quatre lapins arctiques sont bouleversées lorsqu’ils découvrent une étrange créature…

Tarifs et réservation

Durée : 37 min

5-7 ans

Entrée gratuite dans la limite des places disponibles

Dans le cadre de la Fête du court métrage, en partenariat avec l’association Clair Obscur et avec le soutien du CNC.

 

Avant ou après la séance, venez visiter les expositions du Frac Bretagne et découvrir en famille l’univers de fiction de Thomas Teurlai dans Subsidences.

Un livret jeu et un podcast pour le jeune public sont proposés à l’accueil.

Sur présentation du billet d’entrée (tarif plein 3 €, gratuit pour les moins de 26 ans).

 

 

 

 

 


Visuel :  Boriya (capture) © Sung Ah Min