Chargement Évènements
Cet évènement est passé


Sachons ne pas raison garder et plongeons la tête la première dans les catalogues raisonnés du centre de documentation. Au menu : mille feuilles sur la peinture et pavés de papier sauce abstraction. 

Les catalogues raisonnés apparaissent au XIXe siècle dans le prolongement de l’Encyclopédie.  Ils compilent méthodiquement l’œuvre d’un artiste ou d’un mouvement, dans le but de répertorier, classer, décrire et reproduire toutes les œuvres connues des artistes concerné.es. La réalisation d’un catalogue raisonné est une entreprise collaborative, souvent longue et coûteuse, en étroite collaboration avec les artistes présenté.es et ce, à des fins scientifiques. 

Ce mois-ci, Tournez les pages présente les catalogues raisonnés de trois artistes de la collection du Frac Bretagne : David Diao, Aurelie Nemours et Pierre Soulages.

 

David Diao, une petite révolution du catalogue raisonné

Diffuser, telle est la volonté première du catalogue David Diao, un artiste new-yorkais qui se définit lui-même comme discret. En effet, très peu de publications francophones existaient, avant la création de ce livre, sur cette figure importante de l’abstraction conceptuelle. Seuls quelques textes épars étaient disponibles sur internet bien que ses peintures soient présentes dans les collections publiques et internationales. C’est suite à un colloque organisé à Strasbourg en 2014, portant sur l’ensemble de la carrière du peintre américain, que cet ouvrage est publié.

Mais quelle forme pouvait prendre le catalogue raisonné de l’œuvre de David Diao ? On a qualifié sa peinture abstraite de “critique”, avec ses coloris soignés qui tranchent avec l’utilisation systématique de données historiques comme des photographies d’expositions, des documents d’archive, des données chiffrées, et des œuvres d’autres artistes. Les quatre toiles de taille gigantesque de la collection du Frac Bretagne ne sont-elles pas à elles seules un catalogue raisonné de l’œuvre de son maître américain Barnett Newman ? L’ouvrage est une expérience en lui-même, dense mais très maniable, avec sa couverture souple et son prix abordable, il frôle un autre type de livre : la monographie d’artiste. Une petite révolution au sein du monde des catalogues raisonnés classiquement mastodontesques.

Stéphane Mroczkowski (sous la dir.), David Diao, Paris : Editions mare et martin, 2018.
+ Le catalogue raisonné de David Diao

David Diao, Barnett Newman I : Chronology of Work, 1992. Collection Frac Bretagne © David Diao. Crédit photo : André Morin

David Diao, Barnett Newman I : Chronology of Work, 1992. Collection Frac Bretagne © David Diao. Crédit photo : André Morin

Aurelie Nemours, le catalogue raisonné beau comme sa peinture

On ne prévoit pas sa mort mais… quand même Aurelie Nemours anticipe sa postérité dès 1999 en créant l’Association culturelle Nemours qu’elle dotera des moyens nécessaires pour éditer son fameux catalogue raisonné qui sort des presses quasiment vingt ans après. Le catalogue devait initialement être diffusé sur CD, puis sur site internet, mais compte-tenu du caractère obsolescent de ces supports, c’est le format papier qui fut retenu. Les mauvais oracles qui prédisaient la mort du livre – les mêmes qui demandent toujours une copie sur disquette – s’étaient bien trompés !

Dans ces deux tomes figurent les contributions de l’artiste Ode Bertrand qui a étroitement travaillé avec Aurelie Nemours et celles de l’historienne de l’art Camille Morando. Chacun des deux ouvrages montre avec quelle habileté l’ennui apparent d’un pavé de papier peut être modelé. Le premier tome alterne textes théoriques, documents d’archives et reproductions d’œuvres, selon un classement en vingt-deux “familles”. Dix-huit d’entre elles sont issues du classement imaginé par Aurelie Nemours, et les quatre supplémentaires sont celles identifiées par Serge Lemoine qui dirige la publication et mène les entretiens. Le second livre rend hommage aux origines encyclopédiques du catalogue raisonné : enfilade de vignettes noir et blanc et inventaire monumental, lorgnant les reproductions couleurs pleine page en vis-à-vis. C’est donc un catalogue raisonné à l’image du travail d’Aurelie Nemours, qui fait se rencontrer la précision et la rigoureuse générosité.

Serge Lemoine (sous la dir.), Aurelie Nemours : catalogue raisonné, Paris : édition Skira, 2018 [tome 1]. Crédit photo : Frac Bretagne.
+ Les catalogues raisonnés d’Aurelie Nemours

Pierre Soulages, la raison d’une vie

Sept ans de travail ont été nécessaires pour répertorier les 1144 peintures de Pierre Soulages qui continue son œuvre noire, à plus de 101 ans. L’ambitieux inventaire comptabilise l’intégralité des travaux peints, même ceux désavoués par l’artiste et détruits par autodafé mais desquels subsistaient des photographies. En vrai cas d’école raisonné, le catalogue dirigé par Pierre Encrevé, spécialiste de linguistique et de peinture contemporaine, renseigne toutes les caractéristiques des œuvres de l’artiste, de l’emplacement de la signature à la localisation.

Les prises de vue dans la publication montrent parfois la même œuvre sous différentes conditions d’éclairage. Et ce, afin de contrebalancer la sensation d’aplatissement de l’image imprimée et de faire valoir toutes les nuances de noir. Entre les planches d’images, le texte s’immisce et parle aussi bien de l’histoire des toiles elles-mêmes que des conditions de leur réalisation ou bien de l’expérience esthétique éprouvée par celles et ceux qui les observent.

La présence de tous ces éléments confirme au catalogue raisonné un caractère précieux, notamment aux yeux des commissaires, chercheurs, galeristes et collectionneurs autant dans une démarche de recherche que d’expertise et d’authentification.

Quatre tomes, bientôt cinq, toute une vie d’artiste dans un mille-feuille de papier.

 Pierre EncrevéSoulages : l’œuvre complet peintures, I. 1946-1959Paris : Seuil, 1994. 
Crédit photo : Frac Bretagne
+ Les catalogues raisonnés de Pierre Soulages

 

Pour en savoir plus :
+ L’ensemble des catalogues raisonnés sur le portail de la documentation du Frac Bretagne

+ Les œuvres d’Aurelie Nemours, Pierre Soulages et David Diao dans la collection du Frac Bretagne

 

Ce numéro numérique de Tournez les pages vous est proposé par le service des publics et le centre de documentation du Frac Bretagne.
N’hésitez pas à consulter :
+ La collection de livres d’artiste du Frac Bretagne