Chargement Évènements
Cet évènement est passé

“Le temps ne va pas vite quand on l’observe” écrit Albert Camus dans Carnets II (1942-1951). 

Tout comme Pauline Boudry & Renate Lorenz dans leur film exposé au Frac Bretagne, les artistes ralentissent le rythme et leurs gestes se déploient sur des durées qui s’étirent vers des tentatives d’infini.
La lenteur devient alors une caractéristique majeure du travail artistique, presque une prise de position, un contre-pied à la société accélérée, bien que confinée, dans laquelle tous et toutes évoluons de nos jours. 

Tournez les pages lentement ce mois-ci et découvrez comment trois artistes ont choisi de prendre leur temps. 

Du 13 au 25 mai 1987, Hamish Fulton effectue une longue marche en Bretagne et rend compte de cette expérience paysagère à travers trois photographies de trois pierres levées. Bird Song est une œuvre à la fois instantanée, à l’image des clichés photographiques réalisés en quelques secondes, et étirée dans le temps, l’artiste américain marchant presque deux semaines durant. Une grande partie de ses photographies ont fait l’objet de publications, en tirage limitédans un format à l’italienne, dépliant l’image comme l’artiste déplie le temps pas à pas. 

Hamish Fulton, Walking Artist, 2001. Fonds livres d’artistes du Frac Bretagne © Hamish Fulton. Crédit photo : Frac Bretagne

 

Quelques décennies plus tard, Jocelyn Cottencin traverse les paysages bretons lui aussi. Dans le cadre de “L’art de se re-poser, invité à joindre Rennes à Thorigné-Fouillard avec lenteur et imagination, l’artiste emmène d’autres participant.e.s à cheminer aussi… Par la route, à travers la forêt, à pied, en canoë, neuf chemins sont alors improvisés depuis la ville jusqu’au Domaine de TizéL’édition nomade et collective Se rendre, restitue, à travers textes, photographies, coordonnées, plans, ces paisibles errements. Se rendre agit alors comme un guide de promenades balisées par la rêverieétire, dilue le temps et invite à éprouver le paysage avec autant de lenteur.

Jocelyn CottencinSe rendre, sous-titre : 9 chemins pour se rendre à Tizé, avril 2011. Fonds livres d’artistes du Frac Bretagne © Adagp, Paris 2021. Crédit photo : Frac Bretagne

 

Si certain.e.s artistes ont choisi de manifester une lenteur à travers leur corps en mouvement ou en déplacement, à l’image d’Hamish Fulton ou encore de Jocelyn Cottencin, d’autres ont cherché à prolonger leur geste de peintre ou d’écrivain. 

Tel un enquêteur passionné, André Raffray a, selon ses termes, “recommencé les peintures” des maîtres modernes et contemporains qui l’ont inspiré. Le Christ Vert de Paul Gauguin est le fruit d’un long et minutieux travail de localisation géographique, de recherches documentaires autour de l’artiste nabi et d’exécution du motif sur toile… au crayon de couleur ! Laborieux et méthodique, c’est presque en moine copiste ayant perdu la notion du temps qu’André Raffray réalise ses toiles. Suite à son passage à Pont-Avenle Frac Bretagne a édité une monographie du travail de ce peintre des peintures, définitivement patient. 

André RaffrayLe Christ vert de Paul Gauguinde la série : Les diptyques de paysage20082009. Collection Frac Bretagne
© Michel Vigourt Crédit photographique : Roland Fayollet

Bruno Di Rosa, lui, emprunte le crayon, pour continuer une œuvre, la prolonger. Son geste d’écriture vient à la suite, conjure le temps en poursuivant, en imaginant une suite à une œuvre antérieure, comme dans Le Roman de la Roseà l’origine long poème médiéval du même nom et dont l’écriture a débuté au 13e siècle par Guillaume de LorrisDe nombreux écrivains ont tenté de poursuivre ou de modifier ce texte, à l’instar de Jean de Meung ou de Gui de Mori, bien avant Bruno Di Rosa qui relance le Roman de la Rose dans notre époque et brise toute idée de temps linéaire et d’œuvre achevée. 

Il m’a toujours semblé qu’en écrivant, le temps, au moment même où les mots s’inscrivent, s’évanouit, qu’à cet instant précis tous les écrivains de tous temps sont présents avec moi.” Bruno Di Rosa. 

 

Retrouvez toutes les éditions de :

+ André Raffray

+ Jocelyn Cottencin

+ Hamish Fulton

 

Ce numéro numérique de Tournez les pages vous est proposé par le service des publics et le centre de documentation du Frac Bretagne.
Pour en savoir plus, n’hésitez pas à consulter :

+ La collection de livres d’artiste du Frac Bretagne

 


Visuel haut de page : Jocelyn Cottencin, Se rendre, sous-titre : 9 chemins pour se rendre à Tizé, avril 2011. Fonds livres d’artistes du Frac Bretagne © Adagp, Paris 2021. Crédit photo : Frac Bretagne