• Le Frac en résidence à Guingamp, 2022
  • Le Frac en résidence à Guingamp, 2022

Un projet en partenariat avec la Ville de Guingamp

Le Frac en résidence

Qu’est-ce que le Frac en résidence ?

Le Frac en résidence est un dispositif inventé par le Frac Bretagne qui se déplace sur le territoire breton tous les deux ans. Il réunit en même temps et sur une zone géographique définie, plusieurs projets participatifs à partir de la collection et imaginés avec des groupes de personnes d’horizons différents.

Associations, détours improvisés, poursuites incongrues des œuvres entre elles, seront imaginés par les groupes lors de leurs expériences et expositions. Installées dans une salle de classe, un centre social ou une vitrine, les œuvres construisent des espaces inédits de rencontres et de dialogues.

La Radio BZZZZZH, plateforme de podcasts du Frac Bretagne, donne aussi une identité sonore collective aux différents projets. Elle crée une conversation multiple entre les différentes propositions.

En 2022, c’est à Guingamp (22), Ville investie dans le 100% EAC*, que le Frac Bretagne pose ses valises !

À Guingamp, quels projets et expositions participatifs ?

De l’automne 2021 à juin 2022, plusieurs projets artistiques se sont développés à Guingamp et Plouisy avec des élèves du lycée agricole, des étudiantes et étudiants de l’École Européenne Supérieure d’Art de Bretagne – site de Rennes, des usagères et usagers de la Maison de l’Argoat (association pour l’insertion) et de l’ESATCO (Établissement et Service d’Aide par le Travail), des habitantes de la ville de Guingamp.

Au programme : convivialité, imagination et œuvres de la collection publique du Frac Bretagne. Des artistes (Yoan Sorin et Esmeralda Da Costa) et une chercheuse (Géraldine Gourbe) sont associé.es, tous trois accordant une grande place à la pratique, à l’expérimentation et à la découverte de la diversité des formes de l’art. Le projet artistique du Frac en résidence se construit au fur et à mesure des rencontres humaines et des échanges entre les groupes.

Cet été et jusqu’au mois d’octobre, le public peut découvrir une grande exposition imaginée pour l’occasion avec des œuvres de la collection du Frac et de nouvelles créations artistiques. Elles et ils peuvent également écouter des capsules sonores dans le centre-ville tous les jeudis ou découvrir des fanzines produits pour l’occasion.

 

Réunir des élèves, des étudiantes et des étudiants dans un projet où sont tentées des situations inédites de rencontre : dessiner et voir des œuvres dans une salle de stabulation, se parler dans un bois au petit matin, dormir dans les espaces du Frac Bretagne à Rennes, en suivant les marges du jour et l’espace mystérieux et imprévisible de la nuit. Voilà ce qui s’est expérimenté entre novembre 2021 et janvier 2022 avec 23 élèves de terminale Bac pro Conduite et Gestion des Exploitations Agricoles (CGEA) du Lycée agricole de Kernilien-Guingamp en jumelage avec 7 étudiantes et étudiants en 2e année de l’École Européenne Supérieure d’Art de Bretagne (EESAB) – site de Rennes. Les jeunes ont découvert et accueilli des œuvres au lycée, échangé sur leur quotidien et ont découvert des environnements nouveaux : la ville de Rennes, une école d’art, une ferme pédagogique, un lieu d’art…

Avec : Romane Amiot, Pierre Amisse Jaffrain, Melvyn Bihan, Raphaëlle Billiou, Noël Briand, Elisa Chambry, Elowan Delannoy, Baptiste Gicquel, Stéffy Hamon, Julie Hostin, Erwann Jouan, Mathéo Kerrogues, Julie Le Bras, Julie Lebreton, Kyllian Le Cam, Youn Le Guilcher, Kristen Le Lay, Mathis Le Meur, Alexandre Le Parquer, Gaetan Le Poulard, Glenn Le Roux, Johan Manac’h, Anna Masson, Tony Morvan, Léa Révillon, Mathys Rolland, Luena Santiago, Teeradon Thongsaard, Théophile Warnier de Wailly

À emporter du 25 juin au 2 octobre 2022

Un fanzine a été réalisé à partir des dessins et discussions. De nombreux exemplaires seront mis à disposition dans la ville de Guingamp.

À écouter du 25 juin au 2 octobre 2022

Des capsules sonores et une playlist sont à entendre dans les rues du centre-ville de Guingamp les jeudis entre 15h et 18h30. Elles sont aussi en ligne sur Radio Bzzzzzh, plateforme de podcasts du Frac Bretagne.

Qui est Géraldine Gourbe ?

Géraldine Gourbe est chercheuse en esthétique, critique et commissaire d’art. Elle est spécialiste de la scène artistique de la Californie du sud, de l’histoire des pédagogies radicales, des collectifs féministes et des communautés artistiques.

« Comment les œuvres arrivent-elles dans une collection publique ? »
Le Frac Bretagne partage son expertise et répond à cette question dans le cadre de Collection commune, une démarche citoyenne pensée pour une collection publique.

Ce projet a pour vocation de permettre à des personnes de la société civile de proposer au Frac un choix d’œuvres, selon une sélection préétablie d’artistes. Il engage un groupe de bénévoles à s’initier au fonctionnement et à la structuration économique de l’art contemporain, à comprendre les enjeux d’une collection et surtout à rencontrer des artistes et des pratiques.

Cette année, Collection commune a impliqué des habitantes de Guingamp et de ses alentours.

En collaboration avec le Centre d’art GwinZegal et la Ville de Guingamp, quatre personnes ont participé à cette expérience entre décembre 2021 et mars 2022 en rencontrant des artistes, actrices et acteurs de proximité mais aussi en venant défendre leur choix auprès du comité technique d’acquisition le 14 mars 2022 au Frac Bretagne à Rennes. Grâce à ce groupe d’habitantes, la collection s’est enrichie de quatre photographies de l’artiste Aurore Bagarry. Cette dernière développe une approche du paysage centrée sur la dimension minérale du littoral français et britannique.
Du 25 juin au 2 octobre, ses œuvres entrées dans la collection sont présentées à l’Espace François-Mitterrand, Guingamp, à l’occasion et en parallèle de l’exposition Motifs, raisons d’agir. Plus d’informations sur Collection commune

L’art a-t-il la capacité à nous faire regarder autrement les lieux et les gestes que nous connaissons bien ? Les gestes effectués pour réaliser des œuvres sont-ils différents d’autres gestes ? Toutes ces questions se posent dans ce projet croisé visant à éveiller la curiosité à l’art et transformer le quotidien de personnes en réinsertion, de travailleuses et travailleurs en situation de handicap.

Invité dans le cadre du projet du Frac en résidence, l’artiste Yoan Sorin intervient en juin 2022 auprès de personnes issues de la Maison de l’Argoat (association pour l’insertion) à Guingamp et de l’ESATCO – site du Pays de Guingamp (Établissement et Service d’Aide par le Travail) à Plouisy. Voyager à Rennes pour découvrir le Frac Bretagne et choisir avec l’artiste les œuvres exposées au sein-même de leurs structures, en sélectionner d’autres pour l’exposition publique estivale à l’Espace François-Mitterrand : ces premières étapes ont été des expériences inédites pour toutes et tous. Après l’accrochage de peintures de la collection du Frac (Shirley Jaffe, Navine G. Khan-Dossos, Renée Levi, Marcelle Loubchansky, Jean-Yves Pennec, Sarkis) dans leurs lieux, les groupes se lancent dans une production d’objets inspirés directement des formes et des motifs prélevés dans les œuvres, passant ainsi du plan au volume. Des matériaux sont fabriqués à partir des activités de l’ESATCO : pigments avec des épluchures de légumes, papier mâché venant d’emballages ou encore volumes avec du carton. S’en suit le choix des différents motifs à appliquer sur les volumes, puis la réflexion commune sur l’accrochage à l’Espace François-Mitterrand.

Qui est Yoan Sorin ?

Cet artiste produit des dessins, des installations, des peintures ou des performances. Ses œuvres détournent les codes artistiques et culturels, troublent les hiérarchies. Les formes qu’il imagine sont souvent liées à des contextes et à des associations avec des personnes qu’il rencontre.

Du 25 juin au 2 octobre 2022, l’exposition Motifs, raisons d’agir est ouverte à toutes et tous à l’Espace François Mitterrand, Guingamp.
Imaginée par les groupes de la Maison de l’Argoat et de l’ESATCO – site du Pays de Guingamp et mise en place avec la complicité de l’artiste Yoan Sorin, cette exposition présente des œuvres de la collection du Frac et de nouvelles créations artistiques. Plus d’informations sur l’exposition Motifs, raisons d’agir

L’été, l’art prend lui aussi des vacances avec les enfants du centre de loisirs de Guingamp et l’artiste Esmeralda Da Costa, invitée par Yoan Sorin.
Pour cette occasion, Esmeralda Da Costa entraîne un groupe d’enfants dans une collecte de signes et de formes à partir de l’exposition des œuvres de la collection du Frac Bretagne à l’Espace François-Mitterrand mais aussi des productions réalisées par l’ESATCO et à la Maison de l’Argoat. Transformations, variations, appropriation, prolongements, l’artiste propose aux enfants de créer un nouveau langage créatif qu’elles et ils pourront déployer dans l’espace urbain mais aussi donner lieu à une restitution sous forme de déambulation gestuelle à la fin des ateliers.
 

Qui est Esmeralda Da Costa ?

À travers la performance, l’installation vidéo, le son, la photographie et la gravure, Esmeralda Da Costa explore les tensions propres à chaque identité et la relation de l’individu à son environnement. Elle articule des images et sons construits et/ ou empruntés, dans lesquelles elle met en jeu son propre corps ou celui de ses proches.

  
 

Visuel bandeau : Aurore Chapon