Corentin Canesson, Hilary Galbreaith, Camille Girard & Paul Brunet, Samir Mougas, Alisson Schmitt, Anaïs Touchot
12.02 - 19.09.2021
Frac Bretagne, Rennes

 

Avec le soutien de :
Logo Art Norac

 En partenariat avec :

Logo du Visual Arts Center d'Austin

Mauve Zone

Exposition des finalistes du Prix du Frac Bretagne – Art Norac 2021

  

« Située aux confins de notre réalité – si l’on en croit les occultistes qui lui ont donné son nom – la « Mauve Zone » n’a ni contours, ni matière. Seuls des états de perception modifiés permettraient d’y accéder et de comprendre les relations qui se trament entre notre monde et cet espace parallèle. Région de possibles mutations du réel, elle apparaît dans de nombreux scénarios de science-fiction sous des formes allégoriques, toujours baignées de pourpre.

L’exposition « Mauve Zone » regroupe les sept artistes nommé·e·s pour le Prix du Frac Bretagne – Art Norac 2021.

Tous et toutes se connaissent de plus ou moins loin.
Certain·e·s sont né·e·s en Bretagne et/ou y ont fait leurs études, d’autres s’y sont installé·e·s récemment. Que cela soit depuis Brest, Quimper ou Rennes, chacun·e d’entre eux·elles entretient une relation spécifique à cette région sans que l’on puisse aisément déceler dans quelle mesure elle influence leurs pratiques respectives. L’exposition propose d’envisager de manière ouverte leur appartenance à une « scène bretonne » pour mieux appréhender les autres zones – sensibles, fictionnelles, géographiques – que leurs travaux investissent. S’il fallait les inscrire dans un territoire précis, celui-ci serait, à l’image de la « mauve zone », mouvant et sans frontières claires. D’autant plus que dans leurs œuvres, comme au sein de cette doublure de notre réel, les signes, artefacts et apparences sont en permanence rebattus et réagencés. Ainsi une pizzeria peut tout à fait se transformer en cabinet de psychanalyse ou une arme traditionnelle japonaise rencontrer un emoji. Et tandis que les humains sont transformés en insectes, les oiseaux, eux, prennent des postures anthropomorphes. Les symboles (archéologiques, numériques) sont transvasés ; les motifs s’agrandissent et se déforment, se cristallisent ou se dissolvent, passent d’un royaume figuratif à un règne abstrait. La zone est patchwork. Chacun·e travaille à collecter un monde en pièces détachées, à mettre en relation les sujets et matières qui se trouvent à leurs pieds. Leurs gestes n’ont rien de nouveau ; tout est question de périmètre : l’atelier, le jardin, la casse, le centre commercial, Shanghai, l’Antiquité, la Modernité, demain.
Visiblement, se respire en Bretagne un gaz hilarant qui fait bizarrement sourire leurs représentations, qu’elles soient êtres hybrides, objets ou ponctuation. La zone s’étire jusqu’à la commissure des lèvres. Elle n’a jamais été aussi mauve.»

  

Chargement…

  

Les artistes :

Né en 1988, vit et travaille à Brest et Paris.

Diplômé de l’EESAB-site de Rennes en 2011. il a participé au 21e Prix de la Fondation d’entreprise Ricard Le Fil d’Alerte. Son travail a notamment fait l’objet d’expositions personnelles été présenté à la galerie Sator (2020), à la galerie Nathalie Obadia (2018), au Crédac – Centre d’art contemporain d’Ivry-sur-Seine (2017) et à Passerelle Centre d’art contemporain Passerelle de Brest (2015).

Née en 1989, vit et travaille à Rennes.

Diplômée de l’ESAAA d’Annecy en 2017, elle a présenté son travail à la Zoo Galerie à Nantes en 2018. Finaliste du Prix Sciences Po en 2019, son travail est présenté la même année aux Abattoirs, Musée – Frac Occitanie Toulouse et au Confort Moderne à Poitiers.  Elle fait partie de la 69e édition Jeune Création à Paris en 2020.

Née 1985, né en 1980, vivent et travaillent à Quimper.

Diplômés de l’EESAB-site de Quimper en 2008. Leur travaux ont notamment fait l’objet d’expositions au Frac des Pays de la Loire à Carquefou (2018), à Mains D’Œuvres à Saint-Ouen(2017),  à la Halle Nord à Genêve (2017) et au Quartier Centre d’art contemporain de Quimper (2014).

+ En savoir plus sur le travail des artistes sur le site de Documents d’Artistes de Bretagne

Né en 1980, vit et travaille à Rennes.

Diplômé de l’EESAB-site de Quimper en 2005 puis d’un MFA aux Pays-Bas en 2007. Son travail a notamment été présenté lors de la 9e Biennale Internationale de Design de Saint-Etienne (2015), au Printemps de septembre à Toulouse (2018). En 2019, il intervient sur un bus de la ligne 4 dans le cadre du Voyage à Nantes. En 2020, son travail fait l’objet d’une exposition solo à la Galerie Eric Mouchet, Paris.

+ En savoir plus sur le travail de l’artiste sur le site de Documents d’Artistes de Bretagne

Née en 1992, vit et travaille à Rennes.

Diplômée de l’EESAB-site de Rennes en 2016 et d’un programme de recherche post-diplôme à Shanghai en 2017. En 2018, elle fait partie du programme de résidence à destination des artistes émergents, Les Chantiers à Passerelle Centre d’art contemporain de Brest, à la suite de laquelle elle présentera une exposition personnelle. Elle a notamment présenté son travail au Musée des Beaux-arts de Rennes (2016), au Babel Lelab Festival d’Hangzhou et au SowerArt Space de Shanghai (2018) ainsi qu’au Parc-Saint-Léger Centre d’art contemporain de Saint-Léger de Pougues-les-Eaux(2020).

+ En savoir plus sur le travail de l’artiste sur le site de Documents d’Artistes de Bretagne

Née en 1987, vit et travaille à Brest.

Diplomée de l’EESAB-site de Brest en design (2010) et en art (2011), son travail est présenté au CAN de Neuchâtel en Suisse, à Passerelle Centre d’art contemporain de Brest et au Festival de L’Estran (2016). L’année suivante, elle part en résidence à Puerto Colombia dans le cadre de l’année culturelle France-Colombie. En 2019, elle crée un Pédilove dans le Canyon du Frac Bretagne et présente une exposition personnelle à L’apparté, lieu d’art contemporain à Iffendic.

+ En savoir plus sur le travail de l’artiste sur le site de Documents d’Artistes de Bretagne

  

Elsa Vettier est commissaire d’exposition et critique d’art indépendante. Formée à l’Ecole du Louvre et à l’Université d’Essex (Royaume-Uni), elle collabore régulièrement à des revues spécialisées dont Zérodeux, artpress, Critique d’Art, etc. Elle a précédemment travaillé aux côtés de Charlotte Laubard pour Nuit Blanche 2017 et avec Etienne Bernard et Céline Kopp à l’occasion de la 6e édition des Ateliers de Rennes – biennale d’art contemporain. Ses projets personnels – curatoriaux et éditoriaux – émergent au contact des artistes et embrassent une pluralité de formats : entre exposition-performance (« Extasis Casual », avec Samuel Nicolle et Clara Pacotte, In-box Bruxelles, 2019), entretien-fiction (Saint-Pierre-des-corps, avec Jean-Charles de Quillacq, éd. Sombres Torrents, 2020) et collaborations radiophoniques (LL Drops, avec Kevin Desbouis, Julie Sas et Fabien Vallos, *DUUU radio, 2020). Elle mène également un travail d’accompagnement des artistes dans des contextes de résidences (Les Chantiers, La Malterie…) et au sein d’écoles d’art.

  

  

  

À propos du prix

  

Le Prix du Frac Bretagne – Art Norac 2021

Lancé en 2020, le Prix du Frac Bretagne – Art Norac est un dispositif de soutien au développement professionnel international des artistes vivant et travaillant en Bretagne porté par le Frac Bretagne grâce au soutien d’Art Norac, association pour le mécénat du groupe Norac. L’ambition de ce Prix est d’accompagner des créateurs de la scène artistique régionale vers une expérience à l’international afin de favoriser la professionnalisation de leur parcours hors de nos frontières. Le Visual Arts Center d’Austin aux Etats-Unis est associé au programme et accueillera en 2022 l’artiste lauréat pour produire une exposition personnelle dans ses murs. Du 12 février au 19 septembre 2021, au Frac Bretagne, Rennes, l’exposition Mauve Zone présente le travail des artistes finalistes.

  


Visuel haut de page : Corentin Canesson © Anne-Laure Buffard, Hilary Galbreaith © Sebastiano Pellion di Persano, Camille Girard & Paul Brunet © Margot Montigny, Anaïs Touchot, Alisson Schmitt © Margot Montigny, Samir Mougas. Visuels dans le carrousel : vues de l’exposition Mauve Zone, Frac Bretagne, Rennes. Crédit photo : Aurélien Mole.