Frac Bretagne – Site du Fonds régional d’art contemporain Bretagne2022-07-11T13:05:33+02:00
 
  • Marc Camille Chaimowicz, Celebration ? Realife Revisited (détail), 1972-2000. Collection Frac Bourgogne © Marc Camille Chaimowicz. Crédit photo : Aurélien Mole. 

Pas sommeil

Exposition collective
11.06. - 18.09.22
Les Champs Libres, Musée des beaux-arts, Frac Bretagne, Rennes

Dans le cadre de

 

Mis en œuvre par la Ville de Rennes et Rennes Métropole, Exporama, le rendez-vous annuel de l’art contemporain, propose aux publics un parcours urbain valorisant les multiples initiatives rennaises en matière d’art contemporain.

Pas sommeil

La fête dans tous ses états

L’exposition Pas sommeil propose d’envisager l’été 2022 comme le crépuscule de cette pandémie qui nous aura interdit de nous livrer aux formes d’errance entre chien et loup que nous affectionnons tant et qui sont profondément ancrées dans l’ADN rennais. L’été 2022 serait ainsi le (grand) soir au cours duquel sont de nouveau possibles les transgressions porteuses de la convergence collective, de la rencontre créatrice de sens et de formes.

L’exposition se veut ainsi ouverte, festive, poétique, généreuse mais aussi contemplative, revêche et militante. Elle évoque la fête dans son acception élargie – du rassemblement populaire impromptu au dancefloor, de la kermesse de village au concert de rock, de la rave techno à la culture queer… – en réunissant des pratiques artistiques de tous horizons. La fête est envisagée comme le lieu de la réjouissance autant que celui de la résistance, de la revendication sociale, identitaire et culturelle, celui du spectaculaire comme de l’intime.

En investissant l’univers de la fête, les œuvres présentées invitent le public à vivre une expérience singulière, collective ou individuelle, interpellant leurs sens, incitant à l’interaction avec les dispositifs proposés et à la mise en mouvement de leur corps. Les esthétiques, les ambiances, les signaux, les dispositifs extraits du monde festif sont transposés et mis au service des œuvres d’art, avec une bonne dose d’humour à la fois jubilatoire et pleine de dérision.

Le public est libre de découvrir les trois volets de l’exposition au Musée des beaux-arts, aux Champs Libres et au Frac Bretagne selon l’ordre qu’il souhaite, en construisant son itinéraire. Dans chacun des lieux, le parcours interroge différents aspects et enjeux de la fête, faisant se croiser les lignes de force qui traversent toute l’exposition.

LES ARTISTES

Marina Abramović, Boris Achour, Diane Arbus, Davide Balula, Marc-Camille Chaimowicz, Clément Cogitore, Zuzanna Czebatul, Edith Dekyndt, Rineke Dijkstra, Sylvie Fleury, Ceal Floyer, John Giorno, Nan Goldin, Dominique Gonzalez-Foerster, Andreas Gursky, Keith Haring, Julie Hascoët, William Kentridge, Yarema Malashchuk & Roman Khimei, Bernhard Martin, Jean-François Monier, Tania Mouraud, Mark Neville, Vincent Olinet, Christodoulos Panayiotou, Cécile Paris, Tony Regazzoni, Delphine Reist, Georgina Starr, Agnès Varda, Piotr Uklański, Bárbara Wargner & Benjamin de Burca, Gillian Wearing.

Billetterie en ligne

 

+ Télécharger le guide de visite du volet de l’exposition présenté au Frac Bretagne

+ Télécharger le livret-jeux

FERMETURE ESTIVALE DU CENTRE DE DOCUMENTATION DU 01 AU 19 AOÛT 2022
Pour compléter votre visite de Pas sommeil, plusieurs ressources documentaires restent disponibles dans les salles d’exposition avec les dossiers documentaires papier et ici en version numérique : https://bit.ly/3oqkh3p

Rendez-vous à noter autour de l’exposition :

Jeudi 25 août | Ciné plein air dans le parc de Beauregard

Samedi 17 et dimanche 18 septembre | Journées européennes du Patrimoine et du Matrimoine

Pas sommeil. La fête dans tous ses états est une exposition collective proposée par le Frac Bretagne, le Musée des beaux-arts de Rennes et les Champs Libres.

 
Logo Musée des beaux-arts de Rennes
Logo Les Champs libres
 

Visuel bandeau : Marc Camille Chaimowicz, Celebration ? Realife Revisited (détail), 1972-2000. Collection Frac Bourgogne © Marc Camille Chaimowicz. Crédit photo : Aurélien Mole. Visuels carrousel : Vues de l’exposition Frac Bretagne, Les Champs Libres et Musée des beaux-arts de Rennes, crédit photo : Aurélien Mole et Jean-Manuel Salingue.

  • ElsaTomkoviak, OUT / les grands drapés, 2022 © ADAGP, Paris 2022

Festival Air de fête 2022

Elsa Tomkowiak
09.07 - 18.09.2022
Saint-Briac-sur-mer

 

Festival Air de fête 2022

Dans les rues de Saint-Briac cet été, le Frac Bretagne et la commune proposent une nouvelle expérience artistique à ciel ouvert. Dans une dynamique d’immersion toujours renouvelée, le pavoisement de drapeaux plonge l’espace public sous une vague colorée : les rues et ruelles du village accueillent le travail d’Elsa Tomkowiak. Avec rythme, force et volupté, l’artiste s’empare des teintes les plus vives, joue de leurs vibrations et déploie pour les visiteuses et les visiteurs une expérience sensorielle inédite.

L’artiste

Elsa Tomkowiak
Née en 1981, vit et travaille à Douarnenez.

« Dès ses premières années à l’école d’art, Elsa Tomkowiak conçoit la peinture comme un fait spatial. C’est-à-dire comme une pratique dynamique d’expansion de la couleur dans l’espace. La priorité est à la couleur. Aux couleurs, et à leur déploiement. Cette conception ignore d’emblée les frontières entre la peinture et la sculpture, puisque la peinture est, de facto, volume. (…)

Son exploration est un bain de couleurs une immersion dans la composition. On s’y sent happé, attiré, mais libre comme dans une forêt. La peinture nous enveloppe sans nous submerger. Nous pénétrons dans un spectre puissamment articulé, dont les éléments se donnent tour à tour puis se réajustent entre eux. A chaque pas, nous décomposons et recomposons le tableau. Ou plutôt à chaque pas, le tableau se défait et se reforme autour de nous. La peinture respire, vit dans notre mouvement. (…)

La couleur, comme la voix sont indissociablement liées au corps. C’est une pulsion organique, passé un instant par le filtre de la raison et du calcul pour trouver la justesse de sa tessiture et de sa structure. L’énergie ainsi libérée ne conduit pas au chaos. C’est pourquoi le déchaînement coloré des installations d’Elsa Tomkowiak n’est jamais une tempête. C’est une énergie folle insufflée dans une structure audacieusement ordonnée. Festives et méthodiques ses compositions obéissent à des systèmes rigoureux, mais elles ouvrent à des modalités inédites qui maintiennent la pratique de la peinture dans une voie constamment jubilatoire. »

[Expansion de la couleur, Hubert Besacier, 2012 (extraits)]

Découvrez le travail de l’artiste sur ddabretagne.org

Une exposition organisée en partenariat par le Frac Bretagne et la commune de Saint-Briac

Accès gratuit. Dans les rues du centre-bourg


Visuel : Elsa Tomkowiak, OUT / les grands drapés (détail), 2022 © ADAGP, Paris 2022 

  • Jean Jullien Paper People

Les pas

Jean Jullien
02.07 - 18.09.2022
Clohars-Carnoët

 

Exposition organisée en partenariat avec

 

Avec le soutien de

 

 

 

Une affiche a été éditée à l’occasion de l’exposition de Jean Jullien Les Pas.
À retrouver en vente à la boutique du Frac Bretagne et à la Maison-Musée Gauguin.

Les pas

Reconnu internationalement pour ses illustrations produites pour des commanditaires prestigieux comme The New York Times, le Centre Pompidou, Les Inrocks, The Guardian, RCA Records, National Geographic ou encore Le Grand Palais, le Breton Jean Jullien développe depuis plusieurs années un commentaire graphique du monde contemporain aussi amusé qu’acerbe.

Peuplé de ceux qu’il appelle ses Paper people (personnes en papier), l’univers de Jean Jullien puise autant dans la culture populaire de cet enfant des années 1980 que dans l’histoire de l’affichisme – de Ungerer à Savignac. Plus récemment, il est retourné sur la côte sud-finistérienne de son enfance pour s’adonner à la peinture. De Lesconil à la Torche, il y observe dunes, bateaux et surfeurs, avec tout le génie du trait qu’on lui connaît en donnant le sentiment de vouloir échapper à la schizophrénie du commentaire de presse pour coucher le temps long sur la toile.

Pour son exposition personnelle Les Pas à Clohars-Carnoët, Jean Jullien investit la station balnéaire du Pouldu où se sont installés à la fin du XIXe siècle certaines illustres figues de l’École de Pont-Aven.

Un de ses Paper people quitte la feuille de papier pour construire en volume et à échelle humaine un voyage sur les pas de ses illustres prédécesseurs. On le découvre ainsi attablé à la Buvette de la Plage où les peintres séjournèrent, tenue à l’époque par Marie Henry (aujourd’hui reconstituée à l’identique à la Maison Maison-Musée Gauguin), allongé sur la plage des Grands Sables dont les paysages et la fameuse lumière les inspirèrent tant ou encore au travail, pinceau à la main, dans la Chapelle Saint-Jacques, transformée en atelier d’artiste.

Cette fiction artistique à travers le village se poursuit à La Longère par une une présentation retraçant l’histoire des Paper people dans la pratique de Jean Jullien.

Découvrez le travail de l’artiste : jeanjullien.com
Evénement organisé en partenariat avec la Ville de Clohars-Carnoët.

 

INFORMATIONS PRATIQUES

Maison-Musée Gauguin
10, rue des Grands Sables Le Pouldu
Juillet-Août : tous les jours de 11h à 19h
Du 1er au 18 septembre : tous les jours de 10h à 18h
Tarif plein : 4,50€ / tarif réduit : 3€
Gratuité moins de 12 ans

Chapelle Saint-Jacques
Clohars-Carnoët
Du mercredi au dimanche de 15h à 19h et le samedi de 10h à 13h
Entrée libre

Galerie Municipale, La Longère
4, rue de Saint-Jacques
Clohars-Carnoët
Du mercredi au dimanche de 15h à 19h et le samedi de 10h à 13h
Entrée libre

Plage des Grands Sables
Le Pouldu

 


Visuel : Paper people © Jean Jullien

Aller en haut