Frac Bretagne – Site du Fonds régional d’art contemporain Bretagne2021-07-13T11:14:03+02:00
 
  • Elsa & Johanna, Evening cleaning, Beyond the shadows, 2018 © ADAGP, Paris 2021

Elsa & Johanna | Festival Air de fête

Logo Une Traversée photographique en Bretagne
03.07 - 19.09.2021
Dans les rues du centre-bourg, Saint-Briac

Elsa & Johanna | Festival Air de fête

Dans la peau des autres, Elsa & Johanna en ont fait leur obsession. Se glissant dans le quotidien d’étrangers, elles parcourent les territoires géographiques et culturels pour faire corps avec d’autres réalités.
Formé en 2014, le duo de photographes créent des autofictions. Elles s’immiscent derrière et devant l’objectif pour mettre en scène dans la posture, le décor et le vestiaire des situations vécues, observées et rêvées. Par une maîtrise cinématographique du temps et de l’environnement, Elsa & Johanna scénarisent des fictions habitées par des personnages qu’elles interprètent. L’appareil photographique devient ainsi le narrateur omniscient qui capture les vies de figures, disent-elles, « véritables ».
Invitées par le Frac Bretagne à « pavoiser » les rues de Saint-Briac-sur-Mer, les deux artistes investissent une trentaine de drapeaux de leurs scènes et paysages fictifs issus de leurs dernières séries, projetant ce petit bourg de bord de mer dans les pérégrinations de leurs regards conjugués.

+ Visiter le site de Saint-Briac-sur-mer

Exposition gratuite
En plein air

Une Traversée photographique en Bretagne

Visuel : Elsa & Johanna, Evening Cleaning, de la série Beyond the shadows, 2018 (détail)
© Paris Adagp, 2021

  • Esteban Richard

Dérives

Esteban Richard
03.07 - 19.09.2021
Abbatiale de Saint-Maurice, Clohars-Carnoët

 

 

Le projet Dérives d’Esteban Richard s’inscrit dans un programme de soutien aux artistes émergents porté par le Conseil Régional de Bretagne et a.c.b – art contemporain en bretagne et dans le cadre de l’opération Une Traversée photographique en Bretagne.

 

Logo Une Traversée photographique en Bretagne

Dérives

Le travail de l’artiste Esteban Richard compte parmi ces pratiques émergentes qui savent allier ambition formelle et engagement responsable. Profondément conscient des enjeux environnementaux qui menacent notre planète, le jeune artiste construit une œuvre plastique agissante qui ne se contente pas de dénoncer ou mettre à l’index l’impact humain sur le milieu naturel mais qui naît et se nourrit du geste citoyen au service d’une transformation nécessaire de nos usages. Avec autant de poésie que de générosité, il invite également les publics à le rejoindre dans sa démarche.

Invité à exposer à l’Abbaye de Saint-Maurice à Clohars-Carnoët en Finistère, site engagé de longue date dans une approche culturelle des enjeux environnementaux, Esteban Richard choisit de présenter et poursuivre sa série Totem initiée dès sa sortie de l’École Européenne Supérieure d’Art de Bretagne – Brest en 2014 et qui l’a mené sur les côtes de Bretagne puis du Groenland. Désormais emblématique de sa pratique, cette série d’objets constitue pour lui la première réelle occurrence de sa prise de conscience de la possibilité de mêler en une seule et même activité sa pratique artistique et sa passion pour l’océan, ainsi que sa curiosité pour l’univers de la biologie et de l’écologie marine.

Le principe est simple, efficace, pragmatique, sans détours aux sens artistique comme écologique. L’artiste arpente les littoraux pour y glaner des résidus plastiques rejetés par les flots. Une fois la collecte achevée, Esteban Richard se livre à une entreprise d’usinage de cette matière première conjuguant broyage et modelage pour produire des formes évocatrices du vocabulaire marin. Celles-ci sont ensuite enfilées sur des mats pour produire ses Totem avant de les installer sur les côtes, non loin du lieu de découverte des matériaux plastiques, comme autant de marqueurs signalétiques d’un engagement collectif impérieux.

« Bien que les formes soient empilées, à la manière de perles, c’est plutôt l’idée du boulier que je convoque. Chaque mât est conçu à partir d’un poids de plastiques bien précis, dont la nature et la provenance sont clairement établies. Ces informations sont d’ailleurs indiquées sur une pastille accrochée sur chacun des Totem. Les bouées et les balises flottantes sont des objets qui m’influencent également beaucoup. Je désirais conserver un certain langage, un vocabulaire de formes propres au monde maritime. Ces figures géométriques, comme les bouées justement, évoquent ainsi une sorte de signalétique, une espèce de code informatif ou préventif qui ne dénature pas le paysage. »

Lors d’une résidence de quelques semaines à Clohars-Carnoët, Esteban Richard a proposé à des habitants de partir en collecte avec lui pour produire de nouvelles formes émanant de ce territoire.

Esteban Richard
Né en 1990, vit et travaille à Brest.

Diplômé de l’EESAB-site de Brest en 2014, Esteban Richard est un artiste plasticien engagé dans la recherche écoresponsable en milieu marin. Il a participé aux expéditions AKTA au Groenland puis Sailing Hirondelle et a été médiateur scientifique en biologie et en écologie marine à Océanopolis à Brest de 2019 à 2021. Son travail a notamment été exposé au Frac Bretagne à Rennes et à la galerie Raymond Hains à Saint-Brieuc en 2015, dans le cadre de Rendez-vous à Saint-Briac-sur-Mer et du Festival de l’Estran en 2016 ou encore à Passerelle Centre d’art contemporain à Brest en 2017.

Entretien avec Esteban Richard

 

INFORMATIONS PRATIQUES

Exposition est à découvrir à l’abbaye de Saint -Maurice :

  • Tous les jours de 11h à 19h, sauf les dimanches de 11h à 18h

Les droits d’entrée (pas de supplément pour l’exposition) :

  • Plein tarif (+ 16 ans) : 5 €
  • Tarif réduit (12-16 ans, chômeurs, étudiants, passeport Finistère, personnes handicapées, Guide du Routard) : 3 €
  • Gratuit : enfants -12 ans

+ Préparez votre visite

Une Traversée photographique en Bretagne

 


Visuel : © Esteban Richard

  • Georges Dussaud, Telmado, de la série Tras os montes, août 1981, collection Frac Bretagne © Georges Dussaud

Georges Dussaud

Logo Une Traversée photographique en Bretagne
26.06 - 29.08.2021
Donjon du château, Châteaugiron

Georges Dussaud

Georges Dussaud, bien que castelgironnais depuis de nombreuses années, est aussi et avant tout un citoyen du monde, qu’il parcourt à la rencontre des populations depuis le début des années 1980.
Du Portugal à la Grèce, de l’Irlande à l’Inde, ou sur le chemin des douaniers en Bretagne, ses pas le mènent à la découverte de territoires ruraux empreints de traditions ancestrales qu’il a à cœur de documenter.
Photographe humaniste, reporter de la vie ordinaire, c’est par l’usage de photographies noir et blanc, souvent au format panoramique, qu’il fonde sa détermination à englober l’humanité dans son entier. Ses reportages donnent lieu à des séries d’images sur lesquelles sont imprimées le labeur et la solidarité, communs à ceux qui, façonnés par la nature, y puisent force et dignité.
Représenté dans la collection du Frac Bretagne depuis le début des années 1980 par un ensemble de plusieurs séries, son travail a quelque chose d’universel et de sensible, prenant un sens poétique face à l’homme et sa condition.

INFORMATIONS PRATIQUES

Exposition à découvrir au donjon du château de Châteaugiron :

  • le mercredi et le vendredi de 14h à 17h,
  • le jeudi de 11h à 13h,
  • le samedi et le dimanche de 11h à 13h et de 14h à 18h (sauf le 4 juillet de 10h à 13h)
  • Fermé le 10 et 11 juillet

+ Visiter le site de Châteaugiron
Entrée gratuite.

Une Traversée photographique en Bretagne

Visuel : Georges Dussaud, Telmado, de la série Tras os montes, août 1981, collection Frac Bretagne (détail) © Georges Dussaud

  • Stephen Shore, Natural Bridge, New York, July 31, 1974, 1974 De la série Uncommon Places détail), collection Frac Bretagne © Stephen Shore. Courtesy 303 Gallery, New York

Photographies de la collection du Frac Bretagne

Logo Une Traversée photographique en Bretagne
13.05 - 19.09.2021
Grilles de l'ancien tribunal de Pontivy

Photographies de la collection du Frac Bretagne

Cet été, les grilles de l’ancien Tribunal de Pontivy se parent d’un florilège de photographies issues de la collection du Fonds régional d’art contemporain Bretagne. Riche de plus de 5 000 œuvres, le Frac Bretagne a pour mission de faire voyager l’art contemporain en Bretagne depuis quarante ans. C’est un service public de la Culture, soutenu depuis son origine par la Région et l’Etat. À Pontivy, c’est donc naturellement qu’il investit les grilles du Tribunal, bâtiment emblématique en cours de transformation pour accueillir les équipes de proximité de la Région et de nouveaux services à la population. D’ici et d’ailleurs, ces photographies présentent un aperçu de ce que ce patrimoine commun recèle, et s’inscrivent dans le parcours estival Une traversée photographique en Bretagne qui propose de sillonner la région à travers plus de 15 expositions. 

LES ARTISTES

Olga Chernysheva (1962, Russie) Vit et travaille à Moscou.
Gilles Ehrmann (1928-2005, France)
Anita Gauran (1988, France) Vit et travaille à Rennes.
Raymond Hains (1926-2005, France)
Estelle Hanania (1980, France) Vit et travaille à Paris.
Bethan Huws (1961, Grande-Bretagne) Vit et travaille à Berlin.
Guillaume Janot (1966, France) Vit et travaille à Lyon.
Gabriel Orozco (1962, Mexique) Vit et travaille à Mexico.
Alain Roux (1956, France) Vit et travaille à Vachendorf.
Maryvonne Rocher-Gilotte (1940-2012, France).
Stephen Shore (1947, États-Unis) Vit et travaille à New York.
Eric Tabuchi et Nelly Monnier (1960 et 1988, France) Vivent et travaillent en région parisienne.
Hervé Thoby (1959, France) Vit et travaille à Douarnenez.

Exposition gratuite
En plein air

Une Traversée photographique en Bretagne

Visuel : Stephen Shore, Natural Bridge, New York, July 31, 1974, 1974 De la série Uncommon Places (détail)
© Stephen Shore. Courtesy 303 Gallery, New York

Go to Top