Alisson Schmitt
12.2020 - 03.2021
Lycée Jean Guéhenno, Fougères

 

 

 

 

Chargement…

Retour sur la résidence d’Alisson Schmitt au lycée Jean Guéhenno de Fougères

À l’occasion de cette résidence, l’artiste Alisson Schmitt a proposé aux lycéens de travailler le médium de l’installation, à la fois dans la prise en compte de l’espace investi, le rapport potentiellement immersif pour le spectateur, et dans les dialogues créés entre les éléments qui la composent.

LES ATELIERS PROPOSES PAR L’ARTISTE

2 dispositifs de départ pour 2 groupes distincts.
Niveau Terminale.

Groupe 1 : 14 étudiant.es dans l’espace de la galerie – installation collective.

“Pour ce projet d’installation à 14, j’ai choisi de faire travailler les étudiant.es sur le thème de l’ésotérisme par petits groupes (2 de 3 élèves et de 2 de 4 élèves). Chaque groupe était chargé d’une mission séquençant mon processus de création d’installations. Il y avait alors l’équipe murale, l’équipe vidéo, l’équipe espace et l’équipe audio. L’objectif était de produire dans le champ de l’intitulé de son groupe en regard des autres groupes tout en gardant sa production secrète.
Chacun.es menait en parallèle de sa mission, une enquête sur celle des autres.
L’installation finale s’articule étrangement mais surement entre bande-son, vidéo, peinture murale et scénographie sculpturale.”

Groupe 2 : 18 étudiant.es dans l’espace du hall au lycée professionnel – installation collective.

“Pour ce groupe, le défi était d’investir un espace de passage du lycée non destiné à l’exposition.
J’ai choisi de répartir les élèves en binômes. Dans un premier temps les binômes devaient produire une vidéo sur leur rapport à la danse. J’ai fait ce choix car il engage un rapport au corps dans l’espace assez commun, ce qui me permettait de leur faire envisager sous un autre angle cette question du corps du spectateur dans l’installation. Une fois les vidéos réalisées, les binômes confiaient sur tirage au sort leur production à un autre duo.
Muni.es d’une vidéo réalisée par d’autres, les élèves avait pour consigne de produire une œuvre en lien avec cette dernière et de penser son accrochage dans le hall. Ces œuvres devaient aussi être pensées pour accueillir un QR code renvoyant à la vidéo de référence.
L’installation finale offre un parcours de QR code sur des sculpture, peintures, dessins agencés dans l’espace. Ainsi, on navigue d’une vidéo à une autre en scannant les œuvres.”

Alisson Schmitt

ALISSON SCHMITT

Née en 1992, vit et travaille à Rennes.

Diplômée de l’EESAB-site de Rennes en 2016 et d’un programme de recherche post-diplôme à Shanghai en 2017. En 2018, elle fait partie du programme de résidence à destination des artistes émergents, Les Chantiers à Passerelle Centre d’art contemporain de Brest, à la suite de laquelle elle présentera une exposition personnelle. Elle a notamment présenté son travail au Musée des Beaux-arts de Rennes (2016), au Babel Lelab Festival d’Hangzhou et au SowerArt Space de Shanghai (2018) ainsi qu’au Parc-Saint-Léger Centre d’art contemporain de Saint-Léger de Pougues-les-Eaux (2020). Alisson Schmitt était également l’une des finalistes du Prix Frac Bretagne – Art Norac en 2021.

Le projet prévoyait initialement une exposition d’œuvres de la collection du Frac Bretagne mais, en raison du 2e confinement et de la réforme du bac, il a été décidé, à titre exceptionnel, de ne pas mettre en place en 2020-2021 d’exposition au lycée Jean Guéhenno.


Vidéo : Visite de l’installation réalisée par les élèves dans l’espace de la galerie © Alisson Schmitt